Le Tube Navrant

Il ne faut pas se l’SFR

Chez slamsOft Corp, il y a bien longtemps, nous avons choisi notre fournisseur d’accès internet afin de nous permettre d’accéder aux merveilles du web. C’était en 1997 et il portait le doux nom de « CLUB-INTERNET« .
C’était le temps des forfaits de 20 heures pour 100 balles. Sauf qu’à cette époque les balles étaient des Francs 🙂 .

Une fois le crédit de 20 heures épuisé, la minute supplémentaire de connexion Internet était facturée 0,28 Francs.
Il fallait donc bien choisir les sites que l’on voulait visiter, car les temps de chargement n’étaient pas les mêmes non plus!
Ah nostalgie…

Aujourd’hui CLUB-INTERNET n’existe plus, et après avoir été racheté maintes et maintes fois, nous nous sommes retrouvé chez SFR

Comme nous étions attachés sentimentalement à notre petite adresse mail d’origine en « club-internet.fr », nous avons décidé de rester fidèle à cet opérateur et de rapatrier également les forfaits des téléphones portables sous la même bannière.

Mais quand le proverbe dit qu' »il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier »… Bah il faut écouter la voix de la sagesse et mettre en pratique bordel!!!

SFR, une solide réputation!
Mais de merde…

Selon «60 Millions de consommateurs», SFR est l’entreprise qui a le plus «pourri» la vie des Français en 2017. Entre les pannes à rallonge, les hausses de tarifs imposées, l’opacité des factures, les résiliations difficiles et les réengagements abusifs, on peut dire sans exagérer que certains clients ont vraiment morflé.

Bon OK, on vient de passer en 2019 et 2017 semble déjà loin. Mais au terme de cette année 2018, la société au carré rouge peut désormais compter la slamsOft Corp dans les dommages collatéraux qu’elle a occasionnés.

On ne peut pas dire jusque-là, que nous avions plus de raisons de nous plaindre que n’importe quel client chez un autre opérateur.

En dehors des tarifs que nous trouvions un peu excessifs et le réseau pas super pour le portable, nous avions toujours réussi à esquiver les balles. Nous n’avons pas rencontré de problèmes techniques particuliers. Quant au service client, peu importe chez qui vous êtes, de toute façon il est toujours pourri! De plus, la fibre est très vite arrivée à EggCity, et cela pour la plus grande satisfaction des petits Geeks ovales que nous sommes.

Mais si ce dernier point, nous a été profitable à la slamsOft Corp, il a pourtant engendré un grand nombre de dérapages pour beaucoup d’abonnés.

Le but du jeu pour SFR, était de basculer tous ses clients sur la fibre afin d’économiser 9 € par mois et par abonné. En faisant ainsi, l’opérateur se dispensait de reverser ces 9€ à Orange qui est le propriétaire des lignes ADSL.

Aaaaah, mais je comprends mieux aujourd’hui pourquoi ils sont venus installer la fibre dans nos locaux si promptement!

Et ce qui devait arriver, arriva…  SFR a lancé un démarchage intensif et un forcing de ouf  auprès de ses clients pour foutre tout le monde sur la fibre. Tout cela fut accompagné de mauvaises informations sur les tarifs et d’énormes difficultés à se rétracter pour les abonnés. Durant cette période, on peut même imaginer que certaines personnes se sont probablement retrouvées avec la fibre, alors qu’elles n’étaient pas éligibles pour la recevoir… Mais là il s’agit de spéculations…

La fracture téléphonique

Vendredi dernier, vers 21h30 au sein de la slamsOft Corp, alors que tous les employ’Eggs se préparent à quitter la société un peu plus tôt pour profiter de leur Week-end, un paquet arrive via le Tube des messages dans le service de comptabilité. Là où les comptables comptent.

Il s’agit de la facture SFR du seul et unique téléphone portable de la société. Oui nous sommes une multinationale avec un seul téléphone portable…

Les p’tits Eggs comptables, ne se doutant de rien, ouvrent naïvement cette correspondance familière et habituelle.

Et là BIM!!!

La facture leur fait des doigts…

Le prix de l’abonnement n’a pas changé. En revanche vient se greffer dans l’addition, plutôt salée, un petit supplément:

"Vos produits et services de tiers  ....................................... 21,91 €"

Pardon??? Mais KEZACO???
C’est quasiment la moitié du prix de ce putain de forfait, déjà trop cher!

Du coup les Les p’tits Eggs comptables s’agitent et commencent à creuser le sujet. Et comme ils sont plutôt bidon en gestion et comptabilité (ce qui est dommage pour des comptables), ils s’aperçoivent qu’ils ont laissé passer 3 factures relativement similaires avec des montants pouvant atteindre jusqu’à 24€ de dépassement du forfait sans s’alarmer…

Du coup, c’est la panique, car le grand Egg Master va être furieux…

Nous repassons maintenant dans la narration de ce récit à la première personne du singulier, puisque vous l’aurez compris, cette mésaventure m’est arrivée personnellement et que la SlamsOft Corp n’est qu’une allégorie me permettant de vous raconter mes déboires.
Merci de garder les bras le long du corps et de continuer à glisser dans ce tube!

 


L’arnaque TOP BUZZ et INFINIKIDS

Après quelques petites recherches dans la facturation, il s’est avéré que les services supplémentaires correspondaient à des abonnements de contenus vidéo.

Ah oui? Tient donc…

Le premier était un abonnement de 2,99€ par semaine et portait le nom relativement explicite de « TOP BUZZ« .
Mais c’est parfait… J’ai toujours voulu souscrire à un truc bien merdique dans le style trash reality? Quelle bonne idée!
Soulignons le caractère indispensable de ce genre d’abonnement…  On ne sait jamais, je pourrais louper la dernière vidéo de chat « kikoo lol » à la con, ou encore les dernières news sur la « MST » d’un participant de téléréalité profondément débile que j’emmerde du plus profond de mon être! Et tout ça pour 2,99€ par semaine messieurs dames. La vie n’est-elle pas BELLE HEIN?

Le second, un poil moins cher à 1,99€, mais toujours hebdomadaire, s’intitulait « INFINIKIDS« .
Des dessins animés, c’est déjà un peu mieux…
Mais toujours rien à foutre, car j’ai déjà largement de quoi faire avec tous les contenus dont je dispose. MERDE!!!

Quoi qu’il en soit, peu importe que ces abonnements me plaisent ou pas, puisque je n’ai jamais, au grand jamais, voulu y souscrire!!!

 

Le bras de fer contre SFR

Selon la personne qui m’a renseigné, dans la boutique SFR où je me suis rendu pour essayer d’obtenir un remboursement, j’aurais fait une fausse manip avec mes applications et j’aurais malencontreusement souscrit à ces offres.

Mais bien-sûr…

En se renseignant un petit peu, on découvre assez vite par exemple que le visionnage d’une​ vidéo sur certains sites, géré par des personnes que je qualifierais de connards de merde, peut engendrer la souscription à un abonnement multi medias. Et cerise sur le gâteau, le réengagement se fait automatiquement si vous n’intervenez pas pour l’annuler…

Encore faut-il s’en être aperçu!!!

Personnellement, je doute d’avoir regardé une telle vidéo sur mon téléphone et je n’ai jamais donné, de mémoire, mon accord pour un quelconque abonnement. Encore moins pour deux. Un porno à la rigueur, mais un truc de TOP BUZZ, alors là non!!!

De toute façon, que cela soit SFR qui surfacture ses clients en fournissant des services indésirables, ou que cela soit SFR qui ne protège pas ses utilisateurs d’un petit partenariat crapuleux, je ne sais pas ce que je préfère…

Ne sommes nous sommes nous pas censés avoir une relation de confiance avec notre fournisseur en téléphonie qui a normalement à cœur, de nous chouchouter et de nous fidéliser?
Mais que dalle!!! Nous ne sommes pas des clients, nous sommes des putains de vaches à lait. SFR prend le pognon tout en reportant la faute sur des services proposés par des tiers.
Et c’est de la manière la plus malhonnête que tout est orchestré… Car pour que cela fonctionne encore mieux et que les gens ne s’aperçoivent pas trop rapidement de la combine, SFR essaye de dissimuler ces abonnements en ne les incluant pas sur la facture de la box (ce qui serait logique pour un abonnement de contenus vidéos), mais sur la facture des téléphones portables, en affichant uniquement les tarifs hebdomadaires, créant ainsi plus de confusion.

Effectivement, dépasser son forfait avec son portable est une chose qui peut arriver. Donc quand la facture tombe à la fin du mois et qu’elle est supérieure au montant habituel, ça n’est pas forcément une surprise. Du coup, on ne rentre pas toujours dans le détail. Et comme par hasard, ces abonnements indésirables peuvent être contractés uniquement via votre smartphone et jamais sur votre ordinateur. Comprenez bien que si l’abonnement de votre box internet augmentait alors qu’il est censé être relativement immuable, vous le verriez trop vite. Alors que là, en ponctionnant celui du smartphone qui est plus versatile, en annonçant des tarifs hebdo, ça passe crème! Bravo bande de co… coquins, c’est digne d’August Gorman… sauf que lui était sympa au final.


 

Mais revenons à la boutique SFR où, selon la personne que j’ai en face de moi, j’aurais fait une fausse manip avec mes applications et aurais malencontreusement souscrit à ces offres…

Je l’interromps et je lui dis: « non, je n’ai pas fait de fausse manip!« 

Après avoir baissé les yeux et laissé s’installer un silence légèrement gêné, cette personne a ajouté que si je voulais me faire rembourser, je devais joindre le service commercial en appelant au 1023

OOOOOk…

Je gifle mentalement la personne que j’ai en face de moi 3 fois de suite avec un gros saumon, façon Fisherman’s Friend ou Ordralphabetix, et je rentre chez moi.

Avant de téléphoner, je vérifie s’il n’y a pas moyen de procéder par mail ou par l’interface client pour manifester mon mécontentement. Mais bien sûr, y a « que dalle« !

Je décide donc de contacter le service client par téléphone.

Dès que j’ai fini de composer le numéro, je commence à entrevoir le piège démoniaque qui se dessine devant moi… Alors que la sonnerie se fait entendre dans le combiné, je réalise que je vais bientôt rentrer dans le paradoxe de la boucle téléphonique infernal, le trou noir administratif supermassif d’où l’on ne ressort jamais. L’appel téléphonique qui rend fou… Où l’on devient une patate chaude, que les différents interlocuteurs de la société contactée vont s’empresser d’envoyer valser de services en service.

NOOOON pitié…

 Une voix électronique prend la parole.

Pour joindre machin, tapez 1.

Pour parler à monsieur, tapez 2.

Pour commander chinois, tapez 3…

 J’arrive enfin au moment où je dois taper mon chiffre. Et bien sur ça recommence…

Vous appelez concernant un problème à la con, tapez 1.

Vous appelez concernant votre Twiz* mensuel, tapez 2.

Vous appelez concernant « rien du tout », c’est juste pour dire « bonjour », tapez 3…

Je tape 2. Sachant que le *Twiz est la version amateur, d’un geste médical pratiqué habituellement avec plus ou moins de doigté et de légèreté par les gastro-entérologues.

 Je tombe sur une personne, qui après avoir essuyé ma colère, ne peut évidemment rien pour moi. Elle me conseille, si je désire toujours me faire rembourser, de contacter le service des résiliations. Car eux ils ont ce pouvoir!

Comme j’adore monter en pression et raconter 50 fois la même histoire à des interlocuteurs différents… Je réponds:

« Ok, c’est bon je suis chaud, passez-les-moi!

Passez-les-moi bordel de… !!! »

De sa voix la plus nasillarde la personne que j’ai au bout du fil me répond:

– « Je n’ai pas la possibilité de vous mettre en relation avec le service résiliation. Il faut que vous raccrochiez, que vous recontactiez le 1023 et que vous refassiez le con avec les touches de votre téléphone. » 😈

 Non, il ne faut pas baisser les bras… Je rappelle.

Et je recommence…  Sauf que maintenant que je suis chauffé à bloc, je ne sais même plus si mes propos sont compréhensibles. La visite à la boutique et le monologue précédent m’ont tellement gonflé que  j’ai maintenant de l’écume et de la bave aux lèvres. Mes arguments sont noyés dans un flot d’aboiements et de vociférations…

Mais la personne que j’ai à l’autre bout du fil, qui est payée pour se faire insulter du matin au soir, a l’air de comprendre. Les choses ont même l’air de s’arranger lorsque finalement, elle m’annonce que si son service n’a pas la possibilité d’accéder à ma requête, celle-ci sera examinée par je ne sais plus quelle commission et que je serai probablement remboursé.

Et là, je souffle…

Je me sens vraiment soulagé par ces mots et je ne crains même plus la possibilité qu’SFR ne valide pas cette doléance.  Du coup, j’occulte complètement le terme de « probablement remboursé« .

Je raccroche.

Deux jours plus tard, SFR me recontacte pour me dire d’aller gentiment me faire foutre!

Voilà, c’est tout…

 

Résilier TOP BUZZ et INFINIKIDS chez SFR

Pour découvrir comment résilier TOP BUZZ et / ou INFINIKIDS, je vous invite à glisser dans ce Tube:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *