Tube JaponTube Pop culture & Actu

Orelsaitama the One punchline

Grâce à sa grande popularité, le manga « One Punch Man » (que je qualifierai de Seinen) a été adapté en série animée.

Au travers de cette histoire, le mangaka ONE nous raconte la vie d’un jeune chômeur japonais blasé du nom de « Saitama« , doté de pouvoirs colossaux.  Celui-ci n’éprouve plus la moindre motivation ni excitation.

Même les combats qui l’opposent aux créatures les plus puissantes et les plus terrifiantes de l’univers, qui devraient pourtant être source d’adrénaline, ne sont plus stimulants.
À son grand dam, il règle toutes les bastons en un seul coup de poing et cela le déprime profondément…

En lisant cette petite présentation, on pourrait se demander l’intérêt qu’il y a à narrer une histoire pareille… Un héros qui n’a aucune faiblesse et qui règle tous ses problèmes en un seul coup… À priori BOF.

Ça doit être encore plus chiant que Superman, qui lui, avait au moins la kryptonite!

Mais lorsque l’on découvre l’angle à partir duquel le sujet est traité, le décalage et l’humour dont l’auteur fait preuve, ainsi que la qualité de l’anime, on peut être très vite séduit…  Chez slamsOft Corp on kiffe « One Punch Man ».

Tranche de vie

Mais si je vous parle de tout ça, ce n’est pas pour vous vanter les mérites de cette série pourtant excellente. C’est surtout pour vous raconter une petite anecdote concernant ma rencontre avec ce Manga.

C’est en regardant la première saison et en écoutant la voix du personnage principal nommé Saitama que je me suis dit:

« Mais bordel de merde, je connais cette voix… C’est qui putain??? »
(oui je suis très grossier quand je me parle à moi même.)

Et là, c’est le début d’un twist méningé. Un véritable exercice de torsion cérébrale visant à fouiller au plus profond de mon cerveau afin d’y extirper le nom de celui que j’entends à la télé et qui m’échappe en glissant comme une saloperie d’anguille entre les plis et replis de mon cortex. Je l’ai sur le bout de la langue, mais il n’y a rien à faire, ça ne veut pas SORTIR!!! Vous voyez de quoi je veux parler, hein? On s’arracherait les cheveux dans ces moments là…
Pourtant je le connais ce gars qui double Saitama, nom d’une tête d’œuf. Cette voix légèrement nasale, cette nonchalance dans le ton et ce m’en-foutisme palpable.

Du coup je ne regarde plus le dessin animé et je me concentre sur cette voix non identifiée et pourtant si familière. Je ferme parfois les yeux et je me repasse des passages en espérant que cela va aider… Mais que dalle!

Non hors de question que je regarde sur internet pour connaitre le nom du mec qui double. C’est un défi avec moi même. Je serais déshonoré si cela devait arriver, ce serait la honte suprême. Seul les faibles font ça! Raaaaaaage…
En plus, je n’en tirerais aucune satisfaction et je me dirais que c’était une putain d’évidence.
La frustration serait encore plus grande et mon échec total.

Je connais bien cette voix, je dois réussir seul.

J’écoute, j’écoute et j’écoute encore…

Tout d’un coup, le héros du manga dit « OK« . Et là, après la simple prononciation de ce mot, tout se connecte dans ma tête. J’ai vu la lumière et c’était effectivement évident…
Mes neurones se dénouent et le flux électrique qui les tiraillait s’apaise. Tout devient limpide. Je peux enfin mettre un nom et un visage sur cette voix. La sérénité m’envahis…. AAAAAAh

ORELSAN et son fameux « OK » si caractéristique que l’on peut entendre entre autre, au début du titre « Note pour trop tard » de son 3ème album que j’ai écouté en boucle pendant un bon moment.

Maintenant je vérifie sur le web pour m’assurer que c’est bien ça, et BINGO!
Je savais qu’il adorait les mangas, mais je ne m’attendais pas une seconde à le trouver dans la peau d’un personnage de série.
En plus il le fait super bien.

Bonne surprise!

Orelsaitama the One punchline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *